Appels à contribution et appels d’offre (janvier 2019)

15 janvier 2019 : “Les écologies du XIXe siècle : subjectivités et environnements”, Revue Romantisme, 2020/3, dir. Julien Vincent. “De la Révolution française à la Première Guerre mondiale, la notion moderne d’environnement n’est pas encore constituée, elle oscille entre plusieurs définitions rivales que saisit un lexique peu stabilisé. Qu’on y voie un ensemble de ressources naturelles ou un paysage, un « milieu » ou un « climat », un « habitat » ou un territoire à maîtriser, l’environnement est le point d’appui d’une diversité de rationalités et d’imaginaires, de dispositifs matériels ou de sensibilités, de pratiques sociales et d’identités, qui forment des assemblages instables et toujours recomposés. En quoi les multiples façons de penser, d’imaginer ou de s’approprier l’environnement, reflètent-elles autant de conceptions du sujet à partir de l’ère romantique ? En quoi ces conceptions sont-elles complémentaires ou rivales ? Sont-elles le produit d’événements singuliers, ou d’évolutions longues ? Comment peut-on en évaluer l’influence (intellectuelle, culturelle, sociale ou politique) ? C’est à partir de ce questionnement que nous voudrions considérer la diversité des écologies du XIXe siècle.” Plus d’informations sur Fabula.

15 janvier 2019 : Appel à contributions – numéro 90 des Cahiers victoriens et édouardiens : « De l’épistémocritique ». Dir. L. Bouvard (Université de Montpellier). “Où en est l’épistémocritique dans le champ des études victoriennes et édouardiennnes aujourd’hui ? C’est ce que ce volume des Cahiers victoriens et édouardiens se propose de diagnostiquer. Seront acceptées toutes les propositions répondant à ce champ très large qu’est l’épistémocritique, selon plusieurs perspectives possibles : les répercussions des découvertes scientifiques dans les œuvres littéraires, les analogies scientifiques prégnantes dans la littérature de l’époque (analogies structurelles, thématiques, stylistiques), l’adoption ou le rejet de telle ou telle approche scientifique au sein de la littérature et toute autre approche justifiant son rapport à l’épistémocritique. La liste des théoriciens figurant dans cet appel est loin d’être exhaustive ou d’autres approches plus récentes seront les bienvenues.” Plus d’informations sur Fabula.


Ce contenu a été publié dans Appels à contribution et appels d'offre par Elsa Courant. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Elsa Courant

Docteur en littérature française de l’Ecole Normale Supérieure (Ulm) et de l’Université de Bâle sur le sujet “Poésie et cosmologie dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Nouvelle mythologie de la nuit à l’ère du positivisme.” Informations académiques disponibles sur : https://ens.academia.edu/ElsaCourant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.