Art. “Le secret en littérature et médecine : pour une éthique du partage” (Cabral / Mamzer)

In Via Atlântica, São Paulo, n° 29, p. 95-123 (juin 2016).

Maria de Jesus Reis Cabral

(Projecto “Narrative & Medicine”, FST / ULICES, Universidade de Lisboa)

Marie-France Mamzer

(Laboratoire d’Éthique Médicale, Faculté de Médecine Paris / Descartes)

Résumé : ” Littérature et médecine sont deux disciplines entre l’art et la science et les potentialités de leur croisement n’est plus à mettre en doute, trois décennies après l’émergence et l’essor de la Médecine Narrative dans la recherche, la pratique et la formation médicales, replaçant la question du sujet, cruciale en éthique, au cœur de la relation thérapeutique. Face à l’hypertechnicité montante de la médecine, il importe de poursuivre la réflexion en interrogeant une notion d’enjeu et complexité, comme celle du secret, intimement lié aux catégories de la subjectivité et de l’intimité. L’article accompagne son évolution et ses configurations modernes en médecine et littérature pour faire dialoguer une éthique médicale, concernée par la perte du colloque singulier et de la réalité humaine, et la démarche littéraire activant des processus langagiers et discursifs par lesquels le secret peut se constituer en maillon d’une démarche intersubjective de qualité.”

Mots-clés: littérature, éthique médicale, secret, subjectivité, discours

Article disponible en ligne. Pour y accéder, cliquez ici.

 


Ce contenu a été publié dans Parutions par Elsa Courant. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Elsa Courant

Docteur en littérature française de l’Ecole Normale Supérieure (Ulm) et de l’Université de Bâle sur le sujet “Poésie et cosmologie dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Nouvelle mythologie de la nuit à l’ère du positivisme.” Informations académiques disponibles sur : https://ens.academia.edu/ElsaCourant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.