Appels à contribution (juin 2016)

15 juin 2016. « Entre métaphores et pommes de Newton : science et littérature en Espagne et en Europe aux XIXème et XXème siècles (1868-1923)« . Santander, 15-17 dec. 2016. Extrait : « Au cours de cette manifestation il s’agira d’approfondir, toujours dans une approche pluridisciplinaire et comparatiste, les nombreux transferts qui se sont produit entre l’Espagne et d’autres nations européennes comme la France. Ces transferts ont pris des formes multiples (circulation de textes, d’ouvrages, d’illustrations et « d’objets » culturels) et se sont réalisés dans des espaces divers (notion essentielle de déterritorialisation) tout en faisant intervenir de nombreux médiateurs : traducteurs et auteurs, éditeurs, libraires, imprimeurs. La question de la divulgation et de la vulgarisation mérite d’être également explorée : livres, images, illustrations, expositions, spectacles et conférences sont autant de mises en scène ou de mises en représentation de la science. Il s’agira aussi d’appréhender les interactions discursives entre ces deux modes de connaissance extrêmement chargés de sens aux XIXe et XXe siècles, la science et la littérature. » Plus d’informations sur Fabula.

15 juin 2016. « Les sciences du vivant. Imaginaire et discours scientifique« , colloque du 20-21 oct. 2016, Académie Polonaise des Sciences. Extrait : « L’objectif de ce colloque est d’étudier l’imaginaire et le discours scientifique de la fin du XVIIIe siècle jusqu’au début du XXe siècle dans le domaine des sciences de la nature et de la vie. Cette période voit le développement de nouvelles théories dans l’histoire naturelle puis la formation de la biologie et l’émergence de modèles de pensées et d’idées qui connaîtront une diffusion importante vers d’autres domaines. Du fixisme, au transformisme, à l’évolutionnisme puis à l’idée de mutation, les paradigmes changent. Cette période favorise les débats, les hypothèses et la formulation d’idées dans des textes dont les qualités littéraires semblent indissociables d’une inventivité scientifique qui ne cède pas encore à l’abstraction et à la sécheresse théorique ». Proposition à transmettre à gisele.seginger@u-pem.fr. Plus d’informations sur Fabula.

20 juin 2016. « Les réseaux médico-littéraires dans l’Entre-deux-guerres : revues, institutions, lieux, figures« , Université de Fribourg (Suisse), 24-25 nov. 2016. Journées d’étude organisées dans le cadre du projet FNS « La figure du poète-médecin (XXe-XXIe siècles) : une reconfiguration des savoirs ». Extrait : « Aux lendemains de la Première Guerre Mondiale, le rapprochement entre la littérature et les sciences est au cœur d’enjeux géopolitiques qui lui donnent un rayonnement nouveau. La création de la Commission internationale de coopération intellectuelle de la Société des Nations en 1922 donne une dimension particulière à des échanges qui s’élargissent à l’échelle européenne. Paul Valéry, entre autres, y est très actif – alors même que Céline travaille au Bureau d’hygiène de la SDN – et y rencontre de nombreux médecins[3]. Dans ce contexte, comment ont évolué les échanges entre les milieux médicaux et littéraires ? Nous aimerions que cette journée soit l’occasion d’examiner, tout autant que les grandes voix qui font vivre ce dialogue, le commerce quotidien qui en constitue l’arrière-plan. » Plus d’informations sur Fabula.

20 juin 2016. « La figure du poète-médecin, XXe-XXIe siècles« . Colloque international du 30 mars au 1er avril 2017 à l’Université de Fribourg, Suisse. Extrait : « Ce colloque cherchera à montrer que, malgré le déclin de la « poésie scientifique », les échanges entre poésie et médecine sont restés fructueux et générateurs de connaissances nouvelles après 1900. Il s’agit d’explorer les voies inédites qu’emprunte le dialogue entre les poètes et les médecins dans une période caractérisée non seulement par l’éclatement des écoles esthétiques, mais aussi par une accélération inédite des progrès de la recherche biomédicale (biologie, médecine moléculaire, médecine génétique, neurosciences). » Plus d’informations sur Fabula.

30 juin 2016. « Penser la maladie et la vieillesse en poésie« , parution imprimée en 2017. Responsable du numéro : Françoise Urban-Menninger (jardins@pandesmuses.fr). Plus d’informations sur Fabula.

30 juin 2016. « La nouvelle brachylogie à la croisée des sciences et des cultures« , 12-15 avril 2017, Hammamet, Tunisie. Plus d’informations sur Fabula.